Musique

Miike Snow : l’électro sauvage

Vous les avez peut-être entendus fin février-début mars dans le Coming Next du Grand Journal de Canal +, jingle qui chaque semaine est un morceau tendance. Parce qu’à part ça, les suédois de Miike Snow sont méconnus en France. J’avoue moi-même ne les avoir découverts que cette année avec leur deuxième album, Happy To You, sorti en mars. Je me suis alors empressée d’aller écouter le premier, éponyme, qui date de 2009. Parce que j’ai adoré.

Miike Snow, c’est un trio d’électro pop composé du compositeur américain Andrew Wyatt et des producteurs suédois Christian Karlsson et Pontus Winnberg. L’efficacité de leurs mélodies n’est pas étonnante, puisque les deux producteurs ont déjà travaillé sous le nom de Bloodshy & Avant sur des albums de Kylie Minogue, Madonna ou Britney Spears (« Toxic », c’est eux). La mascotte du groupe ? Un lapin à bois de cerf, qui apparaît sur leurs deux pochettes de LP et qui a sans doute quelque chose à voir avec le titre « The Rabbit » sorti dans l’intervalle. M’est avis qu’il incarne l’idée de sauvagerie qu’ils ont voulue faire passer notamment dans leur premier succès, « Animal ».

Miike Snow était très bon, et Happy To You l’est tout autant en prenant une direction plus mainstream et plus pop. Comme son nom l’indique, l’album est moins sombre que son prédécesseur. L’usage du piano est omniprésent, notamment sur « Devil’s Work » ou « Pretender », et chaque morceau est entraînant, de l’hymne « The Wave » à la comptine « Bavarian #1 (Say You Will) », en passant par le très 90s « Paddling Out ». Comme pour beaucoup d’autres groupes électro actuels (Foster The People, Passion Pit), le chant est très aigu, mais il a aussi chez Andrew Wyatt quelque chose de très sensuel. L’album contient également une collaboration assez expérimentale avec Lykke Li, « Black Tin Box ».

A voir : les clips de cet album, puisque c’est en même temps un concept album qui tourne autour d’un étrange danseur au nez énorme et à la coupe Cléopâtre. Il apparaît sur la pochette de l’album, et nous suivons ses aventures dans les vidéos de « Paddling Out », « The Wave » et « Devil’s Work ».

Et si vous aimez le groupe, retrouvez-le en live demain sur la chaîne YouTube du festival Coachella.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s