Séries télé

« Borgia » vs « The Borgias »

© David LaChapelle/Atlantique Productions

Je suis fan de séries (et de films) historiques, et l’arrivée de la série Borgia sur Canal+ à l’automne dernier a attiré mon attention. J’ai alors découvert qu’il existait aussi une série américaine, The Borgias, et j’ai visionné les deux rivales. Alors que The Borgias vient de débuter sa deuxième saison aux Etats-Unis, voici un  comparatif.

Comme pour les deux Guerre des boutons, et dans la lignée de blockbusters historiques comme « Rome » et autres « Tudors », deux franchises différentes ont donc voulu s’attaquer à la famille tristement célèbre des Borgias, sans doute parce que jugée suffisamment rock n’ roll pour faire un bon show. Taxée par ses détracteurs de simonie, d’adultère, d’inceste et plus généralement de débauche, cette famille de la Renaissance italienne, honnie principalement parce qu’elle venait d’Espagne et avait réussi à se faire une place de choix à Rome, cherchait à graver son nom dans l’Histoire. Les deux versions se penchent sur l’accession au trône papal et sur la papauté de Rodrigo Borgia devenu Alexandre VI, et sur ses enfants illégitimes : le fameux Cesare Borgia, qui aurait inspiré à Machiavel son Prince, Lucrezia et Juan. La première, The Borgias, créée par la chaîne américaine Showtime, qui avait déjà diffusé Les Tudors, est réalisée par Neil Jordan (Entretien avec un vampire) et met en vedette Jeremy Irons, acteur que j’affectionne, dans le rôle de Rodrigo. La seconde, Borgia, est celle pour laquelle Canal+ nous a fait il y a quelques mois toute une campagne de promotion que vous n’avez sans doute pas manqué de remarquer. Cette série franco-allemande a été créée par Tom Fontana (Oz) et a pour acteur principal John Doman. Version américaine contre version européenne, donc. À noter que Showtime avait dans un premier temps cherché à passer un accord avec Canal+, qui avait refusé.

© CBS Television

Les génériques donnent déjà une bonne idée de l’ambiance qu’une série veut se donner. Le générique américain est assez agréable à regarder : il mêle tableaux religieux et scènes de la série sur fond de chants d’église rythmés par une guitare acoustique qui donnent une ambiance assez dramatique, semblant vouloir insister sur le côté sulfureux. Le générique européen semble davantage mettre l’accent sur l’aspect historique, tant par ses violons au rythme rapide que par le défilement de différentes scènes vues à travers des fenêtres.

Bien que Canal+ entende faire face aux productions américaines qui glorifient l’histoire de leur pays comme les westerns avec l’idée d’une histoire de l’Europe racontée par les Européens – dixit le directeur de la chaîne Rodolphe Belmer – on ne peut pas dire que sa série mette en valeur les Borgias, surtout si on les compare à ceux de The Borgias. Entre une Lucrezia capricieuse, un Cesare plutôt insupportable surtout dans les premiers épisodes et un Juan assez stupide, les personnages suscitent peu d’empathie. On déconseillera d’ailleurs de voir cette série en version française, le doublage de mauvaise qualité n’arrangeant pas les choses. La série européenne peut néanmoins être créditée de montrer un Alexandre VI manipulateur et fin politicien tout au long des épisodes. La série américaine manifeste quant à elle une volonté de rompre avec la légende noire de cette famille en dépeignant un Rodrigo corrompu mais tiraillé par le doute (la bouille sympathique de Jeremy Irons jouant également), un Cesare humain mais calculateur et une Lucrezia dont on observe la perte d’innocence. Des personnages donc beaucoup plus nuancés et plus plaisants à suivre.

© Atlantique Productions

Dans les deux séries, les décors et les costumes sont somptueux, puisqu’elles ont à peu près le même gros budget (respectivement 45 millions de dollars et 25 millions d’euros). Pour The Borgias, on peut remercier le décorateur des Tudors.

Un des défauts de « Borgia » est son trop-plein de violence, en particulier dans les premiers épisodes, avec des scènes d’exécution ou de cruauté qui peuvent, comme dans la série « Rome », être perçues comme gratuites ou bien comme plus réalistes, selon le point de vue. La série de Showtime est moins crue et plus parcimonieuse dans ses effusions de sang, mais on peut justement lui reprocher de montrer une vision trop policée de cette époque, notamment dans les répliques des personnages, qui sont trop belles pour être réalistes.

© CBS Television

Quid de la vérité historique ? Les grandes lignes sont respectées dans les deux séries. Mention spéciale à la version franco-allemande, qui donne une place particulière aux dates dans ses rappels à chaque début d’épisode, rappels qui exposent clairement où en sont les jeux d’alliances et les différents protagonistes. Borgia s’attarde également particulièrement sur le conclave qui débouche sur l’élection de Rodrigo, une longueur intéressante du point de vue historique. Cette version est donc historiquement la mieux travaillée. Mais les deux séries ayant l’ambition de nous faire connaître en détail des vies dont les historiens ne savent au final pas grand-chose, elles ne peuvent que faire dans l’affabulation. D’où par exemple le traitement différent qui est fait du mariage de Lucrezia avec Giovanni Sforza, le personnage de Giovanni étant très différent d’une version à l’autre : brute insensible d’un côté, c’est un jeune homme amoureux et maladroit de l’autre. C’est dans les psychologies des personnages qu’il faut chercher l’invraisemblance, celles-ci correspondant davantage à celles d’aujourd’hui. Concernant les évènements, la série européenne est plus conforme, The Borgias préférant parfois la poésie, ainsi de la très belle mais très invraisemblable scène où Lucrezia traverse un champ de bataille pour négocier et ainsi empêcher le massacre de l’armée papale par les Français.

Les ambiances des deux séries diffèrent donc : l’une est plus glamour et plus romancée, l’autre plus crue et plus fouillée. Mais il ne fait aucun doute que, comme dans toutes les autres adaptations de faits historiques, il ne faut pas chercher dans ces séries la vérité mais le divertissement. Elles sont et resteront deux fictions de qualité. Comme vous l’aurez compris, ma préférence va à The Borgias, mais il n’est pas interdit d’apprécier les deux…

Publicités

27 réflexions sur “« Borgia » vs « The Borgias »

  1. En grande pirate que je suis, je voulais regarder Borgia en streaming (vu que je l’avias raté sur Canal+) et je suis tombé sur The Borgias que j’ai dévoré d’une traite!
    Au final, je n’ai pas vu l’autre, et je ne peux malheureusement pas comparer!

  2. Hiiii je suis contente, ton article représente exactement ce que j’ai pensé des deux séries ! J’ai commencé l’été dernier par The Borgias (Juste après avoir dévoré les Tudors que j’ai adorés de la mort qui tue), et vu comme j’ai aimer, (Ah Cesare !) je me suis lancée dans ceux de Canal +. Et j’ai été assez déçue, donc je suis vraiment contente que The Borgias ai recommencer. Donc merci pour ton article, j’aime :D !

    • =) Moi aussi j’aime beaucoup les Tudors, même si j’ai été déçue par la saison 4. Et Cesare est super (surtout comparé à celui de Borgia), j’adore sa relation avec sa sœur.

      • j’ai bcp aimé ton article mais concernant Cesare, celui de Canal + est plus creusé, travaillé… et puis Mark Rider est magnifique et il joue super bien son rôle, il rattrape même parfois la série ^^ perso j’ai préféré largement Borgia à The Borgia qui n’est pas assez… enfin je n’ai pas l’impression que la série ait réellement re-transcrit la réalité, j’ai d’abords commencé par The Borgia, et Borgia m’a bcp plus attirée :D c’est vrai que Borgia est plu cru que The Borgia mais ça passionne plus je trouve ^^

  3. Perso j’adore the borgias je trouve les acteurs et les intrigues top en revanche j’ai même pas tenu un épisode entier devant Borgia de Canal + !

  4. Idem j’ai préféré The Borgias (dont la saison 2 vient de commencer d’ailleurs) que j’ai vu en premier. Je ne sais pas si cet élément est déterminant dans mon choix, mais j’avoue que les acteurs/ personnages de Borgia sont juste horripilants et peu convaincants, du moins pour les personnages de Cesare et Lucrezia. Ajouter à ca l’extrême violence inutile et qui tombe souvent comme un cheveu sur la soupe, je dois dire qu’ après The Borgias, Borgia n’est vraiment pas à la hauteur pour moi.

  5. Je n’arrive pas à trouver sur le net la version européenne. Donc hélas je n’ai pas su comparer, c’est pour ça que j’aime beaucoup cet article. J’ai eu dû mal à vraiment entrer dans la version US au début, mais après j’ai vraiment commencé à apprécier. Tu sais combien il doit y avoir d’épisodes dans la saison 2? J’ai vu les trois premiers. Je ne sais pas s’il doit encore y en avoir. Ca avait un peu l’air d’être la fin… Bon je vais quand même essayer de trouver cette autre version. Mais j »aime beaucoup le personnage de Lucrezia donc j’ai pas trop envie de la découvrir dans la version europ.

  6. Ah bah ça me rassure, je voulais voir Borgia, et je me retrouve à regarder The Borgias (je suis accro, j’ai hâte de savoir la suite). Vu tes critiques, je pense que c’est une erreur profitable ^^

  7. Je partage très largement ce qu’a dit Agathe.
    Ma préférence va également à The Borgias alors que dans Borgia l’acteur qui interpréte Cesar m’insupporte et je trouve globalement le casting moins réussi.
    Je viens de voir que le 4 mai dernier The Borgias a été reconduit pour une 3ème saison. C’est bien mais il faudra attendre 2013 pour en profiter.

    • Bonne nouvelle alors :) En attendant, il nous reste quelques épisodes de la saison 2 à déguster (voire toute la saison pour ceux qui attendent la diffusion française)!

  8. The Borgia gagne donc le « combat » apparemment :/
    perso pour moi le grand gagnant c’est Borgia qui est plus noir mais plus captivant, c’est devenu ma série préférée sans oublier le beau Cesare :D
    pour celle qui veulent voir Borgia, elle est dispo sur dpStream :)
    en tout cas super blog et génial ton article

    • Merci beaucoup pour cet avis :)

      Oui, comme je le disais dans l’article, j’ai préféré le côté un peu romanesque de The Borgias à celui plus cru de Borgia (bien que The Borgias ait aussi son lot de violence), mais je pense que c’est une question de goûts et Borgia est indéniablement une bonne série. Après, je n’ai regardé que la saison 1 de cette série, alors que je suis toujours allègrement The Borgias (qui vient de commencer sa saison 3). Donc par exemple concernant le personnage de Cesare, je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il soit bien interprété et creusé, mais voilà je l’ai beaucoup moins apprécié que l’autre version ^^

      Donc voilà chacun est libre de préférer l’une ou l’autre des séries, et je suis d’ailleurs contente que tu viennes donner un point de vue différent !

  9. Je trouve que The Borgias les intrigues sont simplistes et vites expédiés (on se demande où est le génie politique du pape…), on voit presque jamais ni les réunions du consistoire ni les cardinaux qui jouent si bien dans Borgia. Enfin, The Borgias est centré uniquement sur les 5 membres de la famille Borgia, ce qui devient ennuyeux à la fin.
    Points positifs de The Borgias : les décors, les dialogues plus subtils, et Lucrezia car celle qui joue dans la version européenne est calamiteuse (Cesare est horripilant au début, puis excellent dans la saison 2 dommage pur ceux qui se sont arrêtés).

    En conclusion, tout dépend de nos attentes : côté politique, historique, esthétique… Les 2 sont de toute façon très bien :)

    • Oui c’est vrai que ça n’aurait pas fait de mal à The Borgias d’accentuer encore davantage le côté politique, et que son Rodrigo peut laisser à désirer niveau machiavélisme. Mais je me suis bien plus attachée à ses personnages qu’à ceux de Borgia, et c’est pour ça que je la préfère. Je ne m’en lasse pas, et c’est dommage qu’elle ait été annulée. Je te rejoins pour la Lucrezia européenne ;)

  10. Je viens de voir les 2 saisons de Borgia et j’ai adoré.
    Dans la foulée je regarde The Borgias, j’en suis à l’épisode 7 de la saison 1 et je m’emmerde profondément. C’est creux et superficiel. Je suis vraiment déçu. A part les costumes qui sont magnifiques l’histoire telle qu’elle est racontée est insipide.

  11. Moi c le contraire borgia est largement meilleure j avais commence par the borgias pas accroché j ai vu celle de canal est là j ai accroché les acteurs sont de loin superieur meme lucrecia et la violence et le sexe sont bien représenté

  12. Borgia est de bien meilleure qualité que The Borgias. Bien que les premiers épisodes soient peu prenant. Mais une fois dedans, impossible de revenir à The Borgias qui est niais et les acteurs plutôt bidon. Le Cesare de Borgia crève l’écran dès la fin de la première série.

  13. tu vas à contre courant de quasi tous les sites en anglais qui comparent les deux séries. En effet, tu aimes le côté plus romanesques, et apparemment la version américaine mise tous sur des événements historiques qui n’ont jamais eu lieu pour pouvoir déclencher son style holywood et prendre le spectateur dans un spectacle plutôt qu’une série historique.

    Le côté politicien de borgia est excellent, très fin, très travaillé. Les caractéristiques des personnages donnent elles aussi un côté très immersif et participent à une réelle évolution au fur et à mesure des épisodes.

    et la série monte en puissance.

    J’ai ensuite essayé de regarder le premier épisode de the borgias… j’ai arrêté au bout de 10 minutes tant la description des personnages, et la manière dont « l’intrigue » était installée, paraissait simpliste au possible et inintéressante.

    Bref borgia pour moi est vraiment excellent avec un budget un poil plus élevé ils auraient pu faire même plus spectaculaire que la version américaine j’en suis sûr.

    ENFIN ! Qu’est-ce que j’en sais après tout?

  14. Au départ, je voulais voir Borgia… Je ne savais pas du tout que deux séries existaient. Eh bien, je n’ai pas été déçue. C’est un chef-d’oeuvre, une série haute en couleurs que nous offre ShowTime. Les détracteurs pourront dire que l’Histoire en elle-même n’est parfois pas bien respectée, moins que dans Borgia, en tous cas. Pourtant, la version américaine est mille fois meilleure, car pour moi, le rôle d’une série n’est pas d’être un documentaire, mais de faire rêver. Et moi, The Borgias, ça me fait rêver. Décors extraordinaires, costumes somptueux, les acteurs nous offrent une prestation de qualité : on profite en effet de l’interprétation subtile du Pape par Jeremy Irons, un homme froid et sûr de lui, sans scrupules, du moins au début de la série, car, plus les épisodes s’enchaînent, plus il semble dépassé par les événements : la rivalité entre ses fils, les « caprices » de sa fille… Pourtant, il est très attachant car humain. On sent, surtout dans la troisième saison, qu’il s’efface de plus en plus pour laisser place à Cesare. Ah, Cesare, on y vient : magnifique performance de l’acteur François Arnaud. Cesare semble grandit et mûrir au fur et à mesure des épisodes. C’est un personnage particulièrement charismatique : on est touché de la façon dont il cherche l’amour de son père, comment il veut se rendre absolument digne de lui, et l’amour inconditionnel qu’il porte à sa sœur, qui peut sembler choquant au premier abord, et qui l’est de moins en moins au fil des saisons, tant on a envie, malgré ce côté incestueux, que ces deux là finissent ensemble. Je suis une inconditionnelle d’Holliday Grainger dans le rôle de Lucrezia. Là encore, on voit progressivement la jeune fille grandir et intriguer. Elle donne à son rôle beaucoup de sensibilité, et, il faut l’avouer, sa beauté nous incite à aimer son personnage. Ses peurs, ses doutes, son innocence au début de la série, souillée par son mari qui l’a violée, ses amours successives… On comprend en fait que, mis à part peut-être Paolo le palefrenier, elle n’éprouve que de la tendresse pour les hommes qu’elle fréquente tout au long de la série. Son seul véritable amour, c’est son frère Cesare. Elle adore son père, mais se sent être un objet de politique entre ses mains. Chaque femme peut se reconnaître dans les combats qu’elle mène.
    J’ai fini par regarder Borgia : c’est sans doute une bonne série, mais je préfère de loin The Borgias : la version européenne est pour moi trop décousue, on arrive pas à suivre les pérégrinations des personnages. De plus, ceux-ci ont une psychologie trop compliquée ou simplement inexistante (entendez le Pape). Je ne suis pas arrivée à m’attacher aux personnages. Mais, pour les amateurs de scènes très « chaudes » ou très « gores », peut-être Borgia vous plaira plus, même si The Borgias a aussi son lot de violence.
    Pour finir, je tiens à souligner la qualité des dialogues de The Borgias, qu’on ne trouve pas dans Borgia.

    • Merci pour ce commentaire, je suis contente de voir que cet article continue à être lu et à susciter des réactions. J’ai lu ton avis avec plaisir, puisque je suis d’accord avec toi sur toute la ligne et que les commentaires les plus récents se prononçaient plutôt en faveur de Borgia :) C’est exactement ce que je pense aussi : ce qui compte pour moi c’est de m’attacher aux personnages et de prendre du plaisir à regarder la série, même si c’est parfois au détriment du réalisme historique. Et Lucrezia est effectivement géniale dans cette version.

      • Bonjour
        Je ne vois votre réponse que quelques mois plus tard car je ne m’étais pas reconnectée.
        Je voulais juste vous remercier de votre réponse et vous dire qu’en effet j’avais tenu à poster cet avis vu le flot de « Borgia » qu’il y avait eu à la fin. De plus « The Borgias » est ma série préférée, je n »avais jamais donné mon avis dessus, et c’est vrai que, lorsque je relis mon commentaire, je me suis lâchée !! ;)
        D’autre part, je voulais vous conseiller, si « The Borgias » vous manque autant qu’à moi :), et si vous aimez lire, le roman « Le Sang des Borgia », de Mario Puzo, qui vient de ressortir en format Poche, qui est vraiment passionnant… La série en est inspirée. Et tous les défauts qu’on peut trouver à « The Borgias » (pas assez de politique, Pape trop simple, l’anglais, qui lorsqu’on imagine les vrais Borgia est c’est vrai invraisemblable, bref…) sont mieux dans le livre (entendez en version française bien sûr !! ;) )
        En tous cas, merci beaucoup de cet article que vous aviez posté, et qui m’avait fait vraiment plaisir car la majorité des autres articles abondent dans le sens de « Borgia ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s