Art

Matthias Heiderich : géométrie lumineuse

5e50bf4e7911b60cbb1788b02c6366c9

Me revoici. Les vacances d’été vont, je l’espère, me permettre d’alimenter un peu plus le blog. Aujourd’hui je voulais vous présenter un coup de cœur récent en photographie.

Matthias Heiderich est un jeune photographe berlinois qui a beaucoup photographié sa ville. Plus récemment, il a voyagé en Espagne où il a photographié l’architecture de Madrid, Saint-Jacques de Compostelle, Avilès et Bilbao, intitulant cette série de photos « Reflexiones ». Ce que j’apprécie particulièrement dans ses photos, c’est le travail sur la lumière. Même ses photos hivernales sont très lumineuses, le blanc est toujours très présent sous une forme ou une autre. Mais ses photos urbaines sont aussi très colorées et géométriques. Il a l’œil pour repérer des détails, des éléments d’architecture intéressants auxquels on ne fait jamais attention, et pour les cadrer avec brio. Il voit la beauté là où on ne l’attend pas – en tout cas, je trouve chacun de ses clichés très beaux. Voici une sélection.

Berlin

berlin

berlin2

berlin3

berlin4

berlin5

berlin6

berlin7

berlin8

e5c8a11795ffd1fc0d033138bef402a4

60b7a1ea2c3cb8916d32c83ef24e4804

Espagne

esp

esp2

esp3

Dubaï et Abu Dhabi

dub

dub2

dub3

dub4

dub5

Bien sûr, ce n’est qu’un échantillon. Je vous conseille d’aller regarder toutes ses séries, qui sont toutes plus belles et intéressantes les unes que les autres. Si vous aimez l’architecture, foncez.

http://www.matthias-heiderich.de

http://www.behance.net/massju

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s