Musique/Sorties

Vampire Weekend à Phoenix

IMGP6053C’est avec plaisir que j’ai profité de mon semestre passé à Phoenix pour revoir Vampire Weekend en concert ce vendredi soir après la sortie de leur excellent troisième album. La première fois, ils faisaient la première partie de Gossip aux arènes de Nîmes. Cette fois-ci ils se produisaient au Comerica Theater, un théâtre assez grand en plein centre-ville. Ce n’était pas leur première date dans cette ville, mais la première depuis la sortie de l’album.

IMGP6039Leur première partie était la chanteuse américaine Sky Ferreira, que je ne connaissais que de nom mais dont la pop-rock un peu grunge m’a plutôt séduite. Cela dit, elle n’est pas restée bien longtemps et ne semblait pas très en forme. Elle a même dû s’interrompre au milieu d’une chanson. Le son n’était pas non plus de la meilleure qualité. Mais sa voix était très belle.

IMGP6052

IMGP6072Pour Vampire Weekend, aucun problème de cet ordre. Le groupe nous a livré une performance de qualité, avec en plus un décor très sympathique composé de colonnes grecques suspendues, d’un miroir et d’un fond blanc qui a laissé la place à un joli motif fleuri au milieu du concert. Le set a duré environ 1h30 et a rendu hommage à leurs trois albums de manière égale. Ne faisant pas particulièrement la promotion du dernier, il s’est ouvert sur Cousins et ce n’est qu’à partir du quatrième morceau, Diane Young, qu’il a commencé à être joué. La setlist était tout à fait satisfaisante, comprenant tous les hits mais aussi des morceaux choisis comme Campus ou Everlasting Arms. Unbelievers est particulièrement cool en live.

IMGP6065

IMGP6069

J’étais assise au premier rang des gradins, juste devant la fosse, et j’ai été contente de voir tout le monde se lever à l’arrivée du groupe pour rester dans cette position tout au long du concert. Cela permettait de voir mieux et de mieux profiter (je n’avais pas pu avoir de place dans la fosse, qui aurait été mon premier choix). Nous avons eu droit à un rappel de deux morceaux assez originaux (Hannah Hunt et Walcott), puisque souvent les groupes réservent un gros tube pour la fin. Pour l’anecdote, après avoir chanté As we made our way from Providence to Phoenix pendant Hannah Hunt, voyant le public s’enflammer, Ezra a glissé un « I had forgotten about that. »

IMGP6057

IMGP6044

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s