Musique

Mes 10 meilleurs albums de 2013

Disques-vinyles-840x472J’ai encore une fois laissé le blog à l’abandon pendant quelques mois, prise par mon séjour aux États-Unis dont je posterai bientôt quelques photos. Je remercie ceux qui le visitent toujours, puisque j’ai pu constater que le trafic n’en étant pas pour autant au point mort. Je vous souhaite également une très bonne année 2014, pleine de bonnes découvertes ciné/séries/musique !

Voici donc venu le temps des bilans annuels, avec d’abord la musique. J’avais bien aimé faire ce palmarès l’année dernière, et je précise à nouveau que je suis incapable de faire un top, seulement une sélection. Il y a eu beaucoup de sorties en 2013, mais au final seulement certaines m’ont vraiment convaincue. Cet article est purement subjectif, donc vous n’y trouverez pas forcément les trucs que tout le monde a encensés, d’autant plus que je n’ai pas tout écouté. Il y a beaucoup d’albums que j’ai vraiment aimé mais qui ne figurent pas ici parce qu’ils ont des défauts.

  • Palma Violets – 180

2012PalmaViolets180Press171212

Parmi les nouveaux groupes de 2013, c’est celui qui selon moi a sorti la galette la plus solide. On croirait leur musique toute droit sortie des années 70, avec du garage rock mêlé à des influences psychédéliques et un chant erratique de gamin qui ne manque pas de charme. Un album rapide et efficace du début à la fin avec du bon rock comme on l’aime.

  • Arctic Monkeys – AM

arctic-monkeys-am-940x940

Comme toujours, le groupe ne déçoit pas, avec un son plus sensuel et dansant qui reprend la direction prise depuis Humbug. Aucun morceau ne se ressemble et bien que ce ne soit pas le meilleur album des Monkeys, il est solide et assez addictif.

  • Phoenix – Bankrupt!

phoenix-bankrupt

Dans la lancée du précédent, qui avait fait le succès commercial du groupe, cet album acidulé riche en synthés est très bon, bien que le morceau éponyme ne batte pas un Love Like A Sunset.

  • The Strokes – Comedown Machine

THE-STROKES-comedown-machine

Certains n’ont pas été convaincus par ce nouvel opus, mais il m’a beaucoup plu. J’aime vraiment la nouvelle direction du groupe depuis Angles, parce qu’elle renouvelle leur son d’une manière intéressante en y introduisant des influences variées. Ici encore, les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas, et cette fois-ci le groupe a composé et enregistré l’album ensemble.

  • Vampire Weekend – Modern Vampires of the City

Vampire-Weekend-Modern-Vampires-of-the-city

J’ai vraiment adoré cet album. Je dois avouer que c’est peut-être mon préféré du groupe, celui dans lequel je suis le plus rentrée. C’est un album plus posé et mature que les précédents, plus épuré aussi puisque le groupe a laissé de côté les influences africaines qui étaient sa marque de fabrique. Un style qui colle tout à fait aux thèmes abordés dans les paroles – religion et spiritualité.

  • Lorde – Pure Heroine

lorde-pure-heroine

L’une de mes découvertes les plus tardives de l’année. J’avais entendu parler d’elle, mais je ne l’ai écoutée que récemment. En dépit de son succès commercial, Lorde a en fait un son vraiment intéressant, surtout pour son âge. J’aime beaucoup sa voix et sa pop minimaliste teintée de hip-hop. Niveau vision du monde, elle se place dans ses paroles en opposition avec les chanteurs qui vantent leur train de vie luxueux, bien qu’elle soit fascinée par l’aristocratie.

  • The National – Trouble Will Find Me

The-National-Trouble-Will-Find-Me

Mon album préféré reste le parfait High Violet, mais Trouble est également très beau. On retrouve la mélancolie de Matt Berninger et un son toujours autant maîtrisé et subtil.

  • Foals – Holy Fire

Foals-Holy_Fire-Frontal

J’hésitais à le mettre, mais c’est un album que j’ai beaucoup écouté donc le voilà. Un peu décevant si on attend un nouvel Antidotes, le dernier Foals est manifestement taillé pour les ondes, avec des morceaux catchy où l’on entend toujours le style particulier du groupe. C’est aussi leur album le plus joyeux, mais heureusement toujours teinté de cette mélancolie que j’aime tant.

  • Justin Timberlake – The 20/20 Experience Part 1

eb4be62ba57eaeeaf5929be80fe[1]

Parce qu’il fallait varier un peu les styles de musique et parce qu’il le mérite. Pour ma part, j’ai préféré cette première partie en tant que tout, même si la deuxième a aussi ses perles, mais peut-être que je n’ai pas écouté assez cette dernière. Un album de qualité, rempli de morceaux aux influences diverses qui gagneraient parfois à être plus courts.

  • Arcade Fire – Reflektor

2038317538_lz06rm1k__9-1

Pour celui-ci aussi j’ai hésité, parce que c’est tout de même mon moins favori dans leur discographie, celui dans lequel je suis le moins rentrée – là encore, peut-être faut-il que je l’écoute plus. Mais il est là, parce que c’est Arcade Fire et qu’Arcade Fire rime avec qualité. Un album tout à fait plaisant à écouter.

  • Les suivants

Black City Parade d’Indochine, Right Thoughts, Right Words, Right Action de Franz Ferdinand, Comfort de Splashh, The Bones of What You Believe de CHVRCHES, le dernier Paramore, l’album éponyme de Griefjoy, Don’t Forget Who You Are de Miles Kane ou encore Big TV des White Lies… Et non, je n’ai pas vraiment été convaincue par le nouveau David Bowie ou l’album de Daft Punk dont je n’apprécie que certains morceaux.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s