Cinéma

Une Promesse : même muette, une romance qui manque de subtilité

une-promesse-rebecca-hall-richard-madden

Le genre romantique, qu’il s’agisse de drame ou de comédie, est loin d’être mon genre préféré au cinéma car il engendre une quantité assez importante de navets qui accumulent clichés et bons sentiments. Les films romantiques ont tendance à être prévisibles et à se ressembler tous. Je suis allée voir Une Promesse principalement parce que j’ai un faible pour les films en costumes et pour son casting. En effet, on retrouve dans ce film Richard Madden (Game of Thrones) dans son premier grand rôle au cinéma (il semble être parti sur une trajectoire romantique puisqu’il interprétera aussi le prince charmant dans Cendrillon), Rebecca Hall (Vicky Cristina BarcelonaIron Man 3), et Alan Rickman (faut-il encore le présenter ?). Le film est réalisé par Patrice Leconte, à la carrière assez éclectique (Les BronzésRidicule ou encore Le Magasin des suicides), et est une adaptation d’une nouvelle de Stefan Zweig, Le voyage dans le passé. C’est donc un film franco-belge tourné en anglais avec des acteurs britanniques et qui se passe en Allemagne.

L’intrigue se déroule à la veille de la Première guerre mondiale, et suit le jeune diplômé d’origine modeste Friederich Zeitz, qui se fait embaucher par une usine de sidérurgie et devient rapidement le secrétaire particulier du patron, Karl Hoffmeister. Ce dernier étant malade, Friederich se voit rapidement forcé de travailler à son domicile puis d’y loger, rencontrant ainsi sa jeune femme, Lotte. Une passion non dite va naître entre eux deux, pour n’être révélée que lorsque Friederich est envoyé au Mexique pour superviser l’exploitation de mines de fer. Lotte lui promet alors qu’à son retour, dans deux ans, elle sera à lui.

Une-promesse-patrice-leconte-matecefilm.com-2.jpg

Une Promesse n’est pas un film déplaisant. L’histoire, simple à suivre, est assez prenante, les personnages sympathiques, les costumes, les décors, la photographie agréables à regarder. La description de cette relation faite de silences et de non dits, mise au cœur du film en mettant de côté les détails historiques ou géographiques est assez délicate. Elle donne l’impression d’une bulle où un nombre restreint de personnages gravitent, jusqu’à ce qu’il ne reste que les deux amants. A cela s’ajoute une belle bande originale à base de piano, composée par Gabriel Yared, qui transmet ce que les personnages n’expriment pas à voix haute. Le casting livre également une interprétation de qualité, en particulier Rebecca Hall, charmante et rafraîchissante dans son expressivité.

Mais au-delà de ça, le film ne propose finalement pas grand-chose. L’histoire est banale, prévisible, et Leconte ne parvient pas à la transcender pour en faire un film fort et touchant. Le film souffre de maladresses, avec un scénario simpliste et des répliques parfois ridicules. La mise en scène faite de plans fixes agrémentés de petits zooms avant subjectifs est presque comique et je ne suis pas certaine que c’était l’effet recherché, bien que le film, malgré son caractère dramatique, ne se départe pas d’un certain humour à l’occasion. J’ai trouvé l’un des « retournements », lié au mari, assez niais, et le traitement historique assez caricatural. Je peux être très romantique, mais ici ça manque de subtilité.

Une Promesse est néanmoins un film que je conseille aux fans de ces acteurs (on ne va pas se plaindre de la perfection de Richard ni du charisme d’Alan), et un divertissement correct. Mais il manque de profondeur et ressemble parfois plutôt à un téléfilm qu’à du cinéma dans son aspect de soap opera, ce qui est bien dommage.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s