Cinéma

The Amazing Spider-Man 2 : plutôt efficace mais peu mémorable

amazing-spider-man-2

Les critiques assez mitigée outre-Atlantique puis ici m’avaient fait craindre le pire concernant ce film, même si j’ai évité d’en lire pour ne pas être influencée. J’avais bien aimé le premier, et la première chose qu’on constate c’est une première incohérence : ce film ne se rattache pas vraiment à la mystérieuse scène post-générique de son prédécesseur. Ce n’est que la première d’une longue série qui affaiblissent ce film, entre autres défauts. Néanmoins, j’ai été agréablement surprise de voir que ce n’est pas la catastrophe que je craignais. The Amazing Spider-Man 2 est un film correct, divertissant, et plutôt bien maîtrisé.

Nous retrouvons donc un Spider-Man installé et populaire, mais un Peter Parker qui est toujours torturé par les mystères entourant son père et la promesse qu’il a faite à M. Stacy de rester éloigné de sa fille. À côté de ça, un de ses plus grands fans, le névrosé Max Dillon, électricien chez Oscorp, est victime d’un accident et devient Electro, tandis qu’Harry Osborn revient à New York pour succéder à son père décédé d’une horrible maladie génétique qui le menace également.

La première chose dont j’ai envie de me plaindre, c’est de la VF et du fait qu’aucun cinéma de province ne diffuse la VO, alors qu’ils le font sans problème pour d’autres blockbusters (Captain America 2 par exemple). Le doublage français m’a empêché de pleinement apprécier le film et le jeu des acteurs, donnant vraiment l’impression que le scénario a été écrit avec maladresse par moments, alors que c’est selon moi sûrement dû au fait que traduire, c’est toujours une mauvaise idée. Bref.

the-amazing-spider-man-2-photos-electro

Ensuite, n’ayant pas lu les comics, je vais m’abstenir de tout jugement de ce côté-là, de même que j’estime qu’il n’est plus temps de comparer cette saga avec la précédente. Comme on le remarque tout de suite, ce film se focalise donc encore plus que le précédent sur Oscorp, qui sert de fil rouge et permet de connecter des protagonistes et des sous-intrigues multiples. Certains ont jugé le film trop éparpillé, et le scénario faible, mais au contraire j’ai trouvé que ça se tenait plutôt bien grâce à ça. L’ouverture du film, qui concerne les parents de Peter, puis la petite enquête qui mène ce dernier à une station de métro désaffectée, si elles n’apportent pas grand-chose à la trame principale, sont essentielles. Elles permettent de développer la psychologie du héros et d’approfondir ce qui avait été amorcé dans le premier film. Les personnages de Max Dillon (Jamie Foxx) et d’Harry Osborn (Dane DeHaan) sont introduits de manière correcte, et leur alliance fait qu’il n’y a pas « trop de méchants » et qu’on ne s’y perd pas, même si « Rhino » est un peu ridicule et dispensable.

Cependant, bien que le film soit plutôt équilibré et progresse avec une certaine fluidité, tout cela est assez cliché pour toute personne ayant déjà vu des films de super-héros. Il y a beaucoup de déjà vu, en particulier autour du personnage d’Electro et de sa genèse prévisible, bien qu’il soit interprété de manière honorable par Jamie Foxx. Dane DeHaan quant à lui campe avec son talent habituel un Harry Osborn borderline et charismatique, mais qui aurait gagné à être davantage creusé, mais je pense que le prochain film donnera l’occasion de le faire. Son amitié avec Peter sonne un peu creux car elle n’est pas assez développée. Il reste celui qui a le plus crevé l’écran à mes yeux. Je vais faire une petite entorse à mon règlement pour signaler qu’Osborn père dans cette version est loin de valoir un Willem Dafoe, son rôle étant de toute façon grandement réduit. Le couple Andrew Garfield/Emma Stone est toujours aussi complice et leur jeu naturel et spontané est appréciable. Le personnage de Gwen est bien conduit (et sa garde-robe irréprochable), avec un véritable rôle au-delà de la simple demoiselle en détresse.

108319.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film souffre d’incohérences et de maladresses, notamment sur la fin. Surtout, il peine à nous émouvoir et à nous faire nous attacher aux personnages, si bien que des scènes clé laissent indifférent. S’il se rapproche peut-être ainsi de sa version comics, l’arrogance et les blagues potaches de Spider-Man sont peut-être un peu exagérées, et minent le potentiel dramatique des scènes d’action. Ce sont des traits qui fonctionnent peut-être très bien sur pages glacées, mais pas forcément dans une salle de cinéma. L’humour présent tout au long du film n’est pas aussi bien maîtrisé que dans le premier opus, tombant parfois à plat même s’il réussit à d’autres moments à faire mouche. J’ai aussi trouvé le personnage de la tante de Peter devenu un peu trop caricatural.

Plus que le premier, ce second volet mise sur les scènes d’actions et sur des effets spéciaux maîtrisés, notamment en ce qui concerne les combats Spidey/Electro. L’utilisation de musique… électro composée par Hans Zimmer et les éclectiques Magnificent Six, en rythme avec les scènes, est une bonne idée et c’est plutôt réussi. Cela fait partie des bonnes idées du film, comme celle de la scène des écrans publicitaires (vous comprendrez en voyant le film si ce n’est pas déjà fait). Enfin, du côté des petites anecdotes, l’omniprésence de la marque du producteur Sony est un peu lourde, le cameo de Stan Lee un peu décevant, de même que la scène post-générique qui donne l’impression que Marvel l’a mise parce qu’il en fallait une.

The Amazing Spider-Man 2 est donc un film à voir pour les fans, dispensable pour les autres, car s’il est plutôt maîtrisé (on se laisse porter pendant les divertissantes 2h20), il ne laisse pas une marque durable. Malgré ça, je sais bien que je serai au rendez-vous pour le troisième épisode, parce que c’est fun. Et que je veux quand même savoir la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s