Cinéma

Cannes 2014 : ma sélection dans la sélection

France Cannes Film Festival

La sélection officielle du festival de Cannes, qui se tiendra du 14 au 25 mai, a été annoncée il y a quelques temps déjà, et le programme est disponible depuis hier. Cette année, le jury sera présidé par Jane Campion et on a pu se réjouir que les réalisateurs, qui comptent parmi leurs rangs des habitués considérés comme des « valeurs sûres », comptent également une quinzaine de femmes. Voici ma sélection totalement subjective de films qu’il est plus ou moins probable que j’aille voir, sachant que d’autres pourraient finalement s’avérer intéressants.

  • Le film d’ouverture : Grace de Monaco (sortie le 14 mai)

483021.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé par Olivier Dahan (La Môme), ce biopic de Grace Kelly se concentre sur les déchirements de l’actrice, tiraillée entre sa carrière et son mariage avec le prince Rainier. La question sera de savoir si Nicole Kidman peut incarner cette star iconique, aussi talentueuse soit-elle, et si elle peut nous faire oublier sa propre célébrité. Le trailer est plutôt prometteur. Et à ses côtés, on retrouve Tim Roth (et Milo Ventimiglia hihi). Le film n’a pas été approuvé par la famille princière.

– En compétition –

  • Saint Laurent (sortie le 1er octobre)

598412.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxUn nouveau biopic peu après le précédent (que je n’ai pas vu). Réalisé par Bertrand Bonello et mettant en scène Gaspard Ulliel, celui-ci se limitera à la période 1965-1976. Peut-être qu’entre-temps je visionnerai l’autre pour pouvoir comparer.

  • Maps to the stars (sortie le 21 mai)

092130.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le nouveau Cronenberg. Comme expliqué ici, je n’avais pas aimé le précédent (qui avait aussi été présenté à Cannes), mais Cronenberg est un réalisateur assez imprévisible. J’avais aimé A Dangerous Method et A History of Violence. Ce film nous plonge dans le monde d’Hollywood, et suit des personnages qui tentent de trouver la célébrité, dans une atmosphère de vice et de jalousies. En première ligne, Julianne Moore et Mia Wasikowska, et on retrouve Patty. La BA laisse présager une ambiance aussi malsaine et étrange que celle de Cosmopolis.

  •  Mommy (sortie non annoncée)

443607.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le prochain film de Xavier Dolan, dont j’avais apprécié Les Amours imaginaires et Laurence Anyways. Une mère récupère la garde de son fils turbulent, et se fait aider par sa voisine. Après J’ai tué ma mère, le réalisateur québécois aborde de nouveau la thématique des relations mère-fils. Il rempile avec Anne Dorval et Suzanne Clément, mais laisse l’interprétation du fils à Antoine-Olivier Pilon.

  • Captives (sortie le 1er octobre)

227875.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce thriller canadien d’Atom Egoyan ne semble pas particulièrement original : il suit l’enquête d’une famille sur la disparition, il y a 8 ans, de leur petite fille. D’autant plus que je ne suis pas particulièrement fan de Ryan Reynolds. On y trouve également Rosario Dawson et Kevin Durand (je citerais son rôle dans Lost, mais il fait pas mal d’autres trucs). À voir donc.

  • The Homesman (sortie le 18 mai)

150403.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Celui-là, je vais sûrement aller le voir. De et avec Tommy Lee Jones, ce western raconte le voyage d’un homme et d’une femme qui se rencontrent par hasard dans les vastes étendues américaines. Avec Hilary Swank et Meryl Streep.

  • Jimmy’s Hall (sortie le 2 juillet)

264637.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En fait je n’ai jamais vu de film de Ken Loach. Ce sera peut-être l’occasion. Un homme qui revient des Etats-Unis décide de rouvrir un « Hall » où les jeunes de son village irlandais natal peuvent se rassembler et s’amuser, mais rencontre l’opposition de l’église et des propriétaires terriens. J’ai repéré Andrew Scott dans le casting.

  • Timbuktu (sortie non annoncée)

516046.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Film du mauritanien Abderramane Sissako, qui se passe comme son nom l’indique au Mali. Il suit l’histoire d’un homme qui vit une vie familiale paisible dans les dunes, jusqu’à ce qu’il se retrouve confronté aux djihadistes qui ont pris le contrôle de la ville de Tombouctou. Intéressant.

– Un certain regard –

  • The Disappearance of Eleanor Rigby (sortie non annoncée)

21043436_20130924134103406.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un film qui met en scène les déboires amoureux d’un couple interprété par James McAvoy et Jessica Chastain, je dis oui. Apparemment, ce sera en deux parties, chacune montrant le point de vue de l’un. Réalisé par le novice Ned Benson.

  • Lost River (sortie non annoncée)

527297.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le premier film tant attendu de Ryan Gosling, racontant l’histoire d’une famille qui se retrouve entraînée dans un univers fantastique. Avec Christina Hendricks, Saoirse Ronan, Eva Mendes, Matt Smith… Et je viens de voir que Iain De Caestecker (Fitz dans Agents of SHIELD) serait aussi de la partie.

– Hors compétition –

  • The Salvation (sortie le 5 novembre)

458582.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un western danois de Kristian Levring, qui mélange anglais et danois, avec Mads Mikkelsen, Eva Green, Jeffrey Dean Morgan et Michael Raymond-James. Raconte l’affrontement entre un pionnier qui veut venger sa famille et un chef de gang. Vraiment alléchant.

Advertisements

2 réflexions sur “Cannes 2014 : ma sélection dans la sélection

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s