Voyages

Balade à Nîmes, entre Antiquité et XVIIIème siècle

Il y a bientôt deux semaines, je me suis rendue à Nîmes pour le festival de musique This Is Not A Love Song, et j’en ai profité pour visiter un peu la ville. J’y étais déjà allée bien des fois pour des concerts, mais je n’avais jamais vraiment pris le temps de le faire. Je n’ai pas tout vu, mais j’ai pu faire un tour d’horizon assez sympa que j’ai eu envie de vous présenter.

Nîmes est une ville du Languedoc très ancienne, puisqu’elle a d’abord été celte, fondée par la tribu des Volques Arécomiques, puis gallo-romaine. Les Jardins de la fontaine ont été construits au XVIIIème siècle autour d’une source qui a alimenté la ville en eau pendant longtemps. Ils font partie des premiers jardins publics d’Europe.

IMGP8584

IMGP8582

IMGP8586

IMGP8597

IMGP8601

IMGP8605

IMGP8615

Ce site était un important site gallo-romain. A l’endroit ci-dessus se trouvait un amphithéâtre qui a aujourd’hui disparu.

IMGP8621

IMGP8623

IMGP8625

IMGP8629

IMGP8631

IMGP8635

IMGP8589

Sur l’emplacement du jardin se trouve également un temple à la fonction encore incertaine que l’on appelle temple de Diane, mais qui devait probablement servir au culte d’Auguste. Il n’en reste qu’une partie, mais c’est un bel endroit.

IMGP8590

IMGP8591

IMGP8594

IMGP8614

Au sommet de la colline qui surplombe le parc se trouve la tour Magne, l’un des rares restes des fortifications romaines qui encerclaient toute la ville. Elle servait plus à affirmer la suprématie romaine qu’à se défendre. On peut la grimper pour avoir une belle vue sur la ville.

IMGP8611

IMGP8642

C’est tout ce qu’il reste du Forum romain, le centre-ville de l’époque, mais la « Maison Carrée » est remarquablement bien conservée. C’est le seul temple antique entièrement conservé, grâce à ses utilisations et reconversions diverses et variées au cours des siècles.

IMGP8644

IMGP8648

Les armoiries de la ville représentent un crocodile enchaîné à un palmier, qui symbolise l’Egypte vaincue par Auguste en 31 av. J.-C. Les terres nîmoises ont sans doute été données en récompense aux légionnaires victorieux.

IMGP8651

Les fameuses arènes, qui auraient bien besoin d’un nettoyage de façade.

IMGP8657

La vieille ville et ses hôtels particuliers du XVIIIème, aux façades souvent intéressantes.

IMGP8662

IMGP8665

IMGP8668

IMGP8675

IMGP8677

Une gargouille sur la cathédrale Saint-Castor… et un chat assez similaire.

IMGP8682

IMGP8683

La porte d’Auguste, l’une des deux portes qui nous restent de l’enceinte romaine. Ci-dessous Romulus et Rémus allaités par une louve, symbole de Rome.

IMGP8686

Publicités

Une réflexion sur “Balade à Nîmes, entre Antiquité et XVIIIème siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s